Logo ARS


Accidents vasculaires cérébraux (AVC)

" AVC, AGISSEZ ! " du 26 octobre au 1er novembre 2015 : Semaine de prévention de l'hypertension artérielle et de l'arythmie cardiaque, deux causes principales de survenue des AVC

Après avoir réalisé une vaste campagne de communication pour faire connaître les signes d'alerte des AVC et le réflexe d'appel au 15, l'Agence régionale de santé et de nombreux acteurs de santé souhaitent agir en amont en organisant une semaine de prévention de l'hypertension artérielle et de l'arythmie cardiaque, deux causes principales de survenue des AVC.

En effet, l'excès de pression artérielle est impliqué dans 80% des AVC et des battements de cœur irréguliers (arythmie) sont responsables d'1 AVC sur 5. Par ailleurs, des artères abîmées peuvent également être responsables d'un AVC. Enfin, vous pouvez faire de l'hypertension et/ou de l'arythmie sans le savoir.

Afin d'éviter des risques inutiles, pensez à faire vérifier votre tension et votre pouls lors d'une prochaine consultation chez votre médecin. Un geste simple qui permettra à votre médecin de vous conseiller sur le comportement ou le traitement à adopter.

La semaine de prévention des AVC 2015 se déroulera du 26 octobre au 1er novembre. Elle s’organisera autour d’une action phare, le « Train aquitain : AVC, Agissez ! », qui reliera les principales villes de la région (Bordeaux, Agen, Périgueux, Mont-de-Marsan, Pau, Bayonne) et permettra de toucher un large public.

Pour en savoir plus et relayer la campagne, cliquez ici.

Mieux reconnaître les signes des AVC et sauver des vies en Aquitaine (campagne régionale de communication 2011-2013)

Troisième cause de mortalité et première cause de handicap en France, les accidents vasculaires cérébraux entraînent une surmortalité des moins de 65 ans en Aquitaine. Cette maladie touche en moyenne 20 personnes par jour en Aquitaine dont 8 garderont des séquelles invalidantes.

Ce constat a été l'origine d'une vaste campagne de communication menée conjointement par l'Agence régionale de santé et de nombreux acteurs de santé pour apprendre aux Aquitains à reconnaître les premiers signes d'alerte et les informer de la conduite à tenir : appeler impérativement et immédiatement le 15.

Pour en savoir plus, cliquez ici.